Vous trouverez sûrement plein de bonnes raisons de réaliser un autoportrait : l’envie de garder un souvenir de votre passage devant un monument connu ou tout simplement de l’utiliser comme « preuve », par exemple d’un effort physique fourni pour rejoindre un lieu perché dans la montagne. Dans ce cas, vous serez heureux de vous dire« Je l’ai fait! » et d’immortaliser ce moment.

1- Dans quelles circonstances ?

selfie circonstances

Vous devez commencer par vous demander quelles sont les meilleures circonstances pour se prendre en photo.

Rien ne vous empêche de vous photographier devant un monument célèbre, mais soyez conscient que vous mettre en compétition avec la tour Eiffel, par exemple, ne donnera rien de bon. En effet, ce type d’image aura toujours un gros défaut: deux sujets et aucun ne sera réellement mis en valeur. Ce sera vrai pour pratiquement toutes les photos réalisées sur des sites touristiques, car l’arrière plan est tout simplement trop intéressant pour détacher le modèle. Généralement, un portrait réussi doit avoir un fond neutre, ou un décor pertinent. De plus, l’œil du spectateur a besoin d’être dirigé dans l’image, et il doit donc savoir ce qu’il est important de regarder en premier. Du coup, comment procéder ?

Tout d’abord, vous devez tenter les mises en scène. Par exemple, intégrez-vous à la scène pour donner une échelle et ajouter un premier plan; cela a l’avantage de donner une dimension supplémentaire au paysage.

Ensuite, essayez de raconter une histoire et allez au-delà du simple «on est en voyage ». Photographiez-vous durant vos activités (voir images ci-dessous). Dans ce cas, ne regardez pas l’objectif: vous placez ainsi le spectateur en « voyeur » ; c’est comme s’il était avec vous et participait à l’action.

Se prendre en photo

advertisement