1- Les contrastes de valeurs :

Avant de passer à la pratique, parlons des contrastes, le contraste est un outil de composition, utilisé par des artistes comme Caravaggio.

Ce dernier a été l’un des premiers à utiliser le contraste de lumière et les lumières directionnelles de façon assez narrative et pour un rendu vraiment dramatique.

Contrairement aux harmonies de couleur (qui sont des conséquences de l’utilisation des couleurs), le contraste est un outil de composition. C’est ce qui va nous permettre de guider le regard sur une peinture.

types de contrastes

Sur cette peinture et même si l’on ne dispose d’aucune connaissance religieuse, on peut voir où se situent les zones de contraste : la main (vérifiant la plaie) et les visages, ces derniers sont descriptifs et vont permettre de faire tourner le regard vers cette main contrôlant la plaie.

Retenez alors qu’un contraste est une différence notable dans une image. Il ne s’agit pas forcément des couleurs ; cela peut concerner la pose d’un personnage par rapport à un autre, idem pour des objets.

Le contraste est à dissocier de l’harmonie. On peut utiliser le contraste à des fins compositionnelles tandis que l’harmonie est une conséquence de l’utilisation des couleurs.

Dans cet autre exemple de John Singer Sargent, on peut voir que la peau a été particulièrement traitée. L’artiste lui a volontairement donné un aspect très laiteux et a ainsi fait ressortir le modèle de l’ensemble du décor.

types de contrastes 1

 

L’œil va toujours dans un premier temps chercher les contrastes les plus forts. Ils se situent ici au niveau du front et des cheveux, des bras et des épaulettes de la robe, d’ailleurs, quand vous observez une image, demandez-vous où vos yeux sont allés en premier. Généralement, votre regard ira vers les contrastes les plus forts avant de naviguer ici et là selon la composition de cette image.

Si la composition est mauvaise, votre regard va sortir des coins de l’illustration sans qu’une boucle visuelle ne se crée, les valeurs permettent de donner du pouvoir à une image, c’est la raison pour laquelle comprendre et maîtriser la lumière est indispensable.

2- Les contrastes de teinte :

Un autre type de contraste, celui de la teinte. Dans cette peinture de Raphaël, toutes les tuniques sont de couleurs différentes, permettant ainsi d’en avoir pour tous les goûts.

types de contrastes 2

Mais si l’on devait éteindre toutes ces couleurs, il ne se passerait plus grand chose, certaines silhouettes se détacheraient encore, mais beaucoup moins.

types de contrastes 3

Cette technique de contraste vous permettra donc de mettre en avant des personnages, même si vous n’utilisez pas de complémentaire, cela aidera à différencier des personnages, des objets ou de la végétation par rapport au reste d’une composition.

Le contraste de teinte est aussi utilisé pour exprimer l’abondance ou la diversité comme dans cette œuvre de Charles Node-Veran.

types de contrastes 4

La diversité va exprimer irrémédiablement l’abondance. Donc c’est aussi une méthode que vous pouvez utiliser, c’est le cas pour un marché par exemple: beaucoup de choses similaires et différentes à la fois. Le contraste de teinte vous sera alors utile.

Dans cette peinture de Wilhelm Gause, on voit nettement le contraste de teinte, l’action tourne autour du personnage en uniforme blanc (l’empereur François Joseph). Même sans référence historique, on peut arriver à ce constat en prêtant attention aux regards des différentes courtisanes ou des autres hommes en uniforme. Tous ces regards convergent vers l’empereur.

types de contrastes 5

3- Les contrastes de température :

Un des contrastes les plus intéressants que je peux connaître est celui de la température, notez comme sur beaucoup de peintures, si la lumière semble chaude, les ombres paraissent froides. Technique très employée pour les extérieurs.

Pour l’intérieur, on fera plutôt l’inverse avec une lumière froide et des ombres chaudes.

types de contrastes 6

Tout ce qui est protégé du soleil par cette ombrelle prend la couleur du ciel. C’est le cas de la tunique.

Il y a même un rebond jaune qui vient en réalité du sol, on constate aussi une différence de température sur la tunique du jeune garçon.

Voici à présent une œuvre de William Adolphe Bouguereau. Le schéma est ici inversé, la lumière est plutôt froide et les ombres sont chaudes.

types de contrastes 7

Si vous rendez une lumière aussi chaude/froide que l’ombre, vous allez vers des problèmes de composition, de lecture et votre création n’aura pas le même impact.

Ce type de contraste est sûrement le plus important après les valeurs.

4- Les contrastes de saturation :

Ici, dans cette peinture de Claude Monet, on voit rapidement que la saturation se situe dans les fleurs par rapport au reste de la végétation. Elle est beaucoup plus grisâtre et ne ressort pas trop.

Donc nous sommes non seulement en présence d’un contraste de teinte, mais aussi d’un contraste de saturation.

types de contrastes 8

Un autre exemple de contraste de saturation avec cette peinture d’Anders Leonard Zorn.

types de contrastes 9

La saturation est relativement faible au niveau de la joue gauche par exemple, mais très forte tout autour (dossier du canapé). Du coup, cela ramène le regard vers le visage du personnage.

Idem avec la différence de saturation entre la zone basse et la zone haute qui renvoie vers le contraste de saturation du visage.

5- Les contrastes de proportions des couleurs :

Dans ces quatre illustrations intitulées les 4 saisons d’Alfons Mucha, on retrouve différentes proportions de couleurs dans chaque image afin de déterminer de quelle saison il s’agit.

types de contrastes 10En effet, il faudra vous interroger sur la place que chaque couleur choisie va occuper dans une de vos illustrations. Cela dans le but de savoir quelle sera la couleur dominante ou la couleur un peu plus mutée, mais aussi afin de doser les saturations, surtout si, comme ici, vous avez plusieurs scènes à différencier.

6- Les contrastes des couleurs complémentaires :

Sur la prochaine peinture de Van Gogh, on voit clairement la complémentaire jaune-orangée et bleue. Cela nous saute aux yeux, d’autant plus que tout y est très compartimenté.

types de contrastes 11

Ici, dans cette peinture de Giovanni Bellini, on trouve deux complémentaires. Même si elles ne sont pas l’une à côté de l’autre, cela va sauter aux yeux et marquera l’esprit.

types de contrastes 12