Le changement d’objectif est le moment le plus propice au déplacement de poussières provenant de l’air ambiant, mais aussi de la lentille arrière de votre optique. Dans les premiers mois qui suivent l’achat d’un reflex, et même parfois plus tard, on est donc souvent un peu réticent à l’idée de changer d’objectif. C’est encore pire en voyage où votre matériel sera confronté au sable, à la poussière, à la pluie et au vent.

Restez vigilant sans pour autant y voir un gros problème. Rien ne sert de stresser inutilement, car vous risqueriez de faire plus d’erreurs, dites-vous que votre appareil n’est pas si fragile, et ayez des gestes sûrs.

1- Se mettre à l’abri du vent :

photographie abri du vent

N’importe qui pourvu de bon sens le sait : on ne change pas d’objectif pendant une tempête de sable! Trouvez un lieu un peu abrité, ou tournez au moins le dos au vent. Par exemple, protégez-vous à l’aide d’un mur, sous un Abribus, etc., ou allez à l’intérieur.

2- Éteindre le boîtier :

La poussière est attirée par l’électricité statique. C’est pour cela que le matériel informatique et électronique en est toujours très rapidement recouvert quand les meubles en bois sont plus épargnés. Il en est de même pour votre appareil photo. C’est pourquoi, avant de retirer l’objectif, vous devez commencer par éteindre le boîtier.

3- Incliner le boîtier vers le sol :

photographie vers le sol

Limitez les risques d’entrée de poussières en inclinant le boîtier vers le sol. Cela le protège également de tout ce qui pourrait éventuellement tomber du ciel ou d’un arbre.

4- Préparer l’objectif suivant :

Le but est de minimiser le plus possible le temps durant lequel le boîtier reste ouvert, sans objectif monté dessus. Pour cela, ayez à portée de main l’objectif à mettre en place : saisissez-le et retirez son bouchon arrière.

5- Retirer l’objectif en place et insérer le suivant :

photographie objectif.gpj

Vous pourriez être tenté d’effectuer cette étape le plus rapidement possible, et c’est une erreur! N’allez pas trop vite non plus, car c’est le meilleur moyen de déplacer les poussières en suspension dans l’air et de faire tomber l’un des objectifs.

Repérez au préalable les points rouges ou blancs présents sur l’objectif et sur le boîtier, à proximité de la jonction, qui aident à bien positionner l’optique. Puis effectuez l’échange calmement, rassurez-vous, cette manipulation deviendra vite instinctive si cela n’est pas déjà le cas. Avec le temps, vous pourrez même l’effectuer les yeux fermés!

6- Replacer le bouchon arrière :

Si les bouchons avant correspondent aux diamètres des objectifs, et ne sont donc pas interchangeables, ceux de l’arrière sont tous identiques. Le bouchon que vous avez retiré du nouvel objectif pourra donc se visser sur le précédent.